GARY (LeSsang): De « 2002 » à aujourd’hui

Par  |  0 Commentaire

Le rappeur Gary du groupe LeSSang est enfin de retour avec un album solo (un vrai). Après son mini album « MR. GAE » en janvier 2014 qui avait ravi nos oreilles, un peu moins celles des chaînes de télévisions coréennes, on n’attendait plus « 2002 » ce full album aux multiples facettes.

 

20150925_seoulbeats_gary3

 

« 2002 » ça c’est le nom d’un bon album. Une date significative, dix pistes à tomber par terre et deux Titles Tracks, que demander de plus ? Gary nous offre sur un plateau d’argent autant de collaborations et de styles que de pistes. Même si le genre hip hop/soul prédomine il y a quelques exception comme le titre « MUSHI MUSHI » avec Double K, Park Myung Ho et Don Mills qui est un peu plus agressif dira-t-on (bon ce n’est pas du Swings non plus !). Vous en avez pour tous les goûts vous aurez donc forcément un coup de cœur dans le lot. Personnellement le mien a fondu pour « Spring  2002« , la piste d’ouverture de l’album en featuring avec Koota. J’adore sa mélodie un peu disparate au début qui fini par t’envelopper d’une certaine nostalgie.

Le choix du titre de l’album est significatif car c’est l’année de début de LeSSang et Gary a écrit « 2002 » dans le même état d’esprit qu’il l’avait fait pour le premier album du groupe treize ans plus tôt. Chaque chanson représente un passage de la vie de Gary, une succession de Up&Down faisant de cet album un album authentique où le rappeur ouvre son cœur à ses fans.

 

 

Comme mentionné plus tôt il y a deux titles tracks dans « 2002 ». La première sorti, « JOA« , est une piste au rythme lent et sensuel sur l’obsession que Gary porte à une femme. La voix de Jay Park qui est le featuring de ce titre, colle parfaitement au style de cette chanson. Le MV montre principalement des scènes à la tension sexuelle forte et des scènes d’actions. Contrairement à ce que l’on pourrait croire le rendu n’est pas vulgaire mais plutôt sensuel dû à l’ambiance créée avec la fumée et les néons mais surtout la chanson elle même.

 

 

La deuxième title track est « Get Some Air« , un morceau très différent de « JOA » sur une rupture douloureuse. Gary nous montre comment il fait face à ce genre de moment grâce à des paroles encourageante. La voix de la chanteuse Miwoo est juste délicieuse sur ce beat prenant qui vous donne envie de secouer la tête en rythme. Le MV est une succession de plans larges et de plans très serrés passant du noir et blanc à la couleur, sur tout le processus d’ « abandon » de l’intérêt qu’il porte à son ex.

 

 

En bref, « 2002 » est un album qui offre beaucoup avec une histoire touchante derrière. Un album qui mérite d’être écouté avec la traduction à côté. Qu’en avez vous pensez ? Quel est votre piste coup de cœur ? N’hésitez pas à commenter !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *